Modèle écriture début cp

Travaillez avec des professionnels en intervention précoce ou dans votre école pour développer un IFSP ou un PEI qui reflète les besoins et les aptitudes de votre enfant. Assurez-vous d`inclure des services connexes tels que la pathologie du langage vocal, la physiothérapie et l`ergothérapie si votre enfant en a besoin. N`oubliez pas non plus la technologie d`assistance! Un enfant avec le CP peut faire face à de nombreux défis à l`école et est susceptible d`avoir besoin d`aide individualisée. Heureusement, les États sont responsables de répondre aux besoins éducatifs des enfants handicapés. Comme nous l`avons dit, pour les enfants jusqu`au 3ème anniversaire, les services sont fournis par un système d`intervention précoce. Le personnel travaille avec la famille de l`enfant pour développer ce qu`on appelle un plan de services familiaux individualisé, ou IFSP. L`IFSP décrira les besoins uniques de l`enfant ainsi que les services que l`enfant recevra pour répondre à ces besoins. L`IFSP mettra également l`accent sur les besoins uniques de la famille, de sorte que les parents et les autres membres de la famille sauront comment aider leur jeune enfant avec le CP. Les services d`intervention précoce peuvent être assurés sur la base des frais de glissement, ce qui signifie que les coûts pour la famille dépendront de leur revenu. Pour les enfants d`âge scolaire, y compris les jeunes d`âge préscolaire, l`éducation spéciale et les services connexes seront fournis par le système scolaire. Le personnel de l`école travaillera avec les parents de l`enfant pour élaborer un programme d`éducation individualisé, ou IEP. L`IEP est semblable à un IFSP en ce qu`il décrit les besoins uniques de l`enfant et les services qui ont été conçus pour répondre à ces besoins.

L`éducation spéciale et les services connexes, qui peuvent inclure le PT, l`OT, et la pathologie de langage de parole, sont fournis sans frais aux parents. En plus des services de thérapie et des équipements spéciaux, les enfants avec CP peuvent avoir besoin de ce qu`on appelle la technologie d`assistance. Parmi les exemples de technologies d`assistance, citons: beaucoup des concepts de base et des mécanismes des premières versions de MS-DOS ressemblent à ceux de CP/M. les Internals comme les structures de données de gestion de fichiers étaient identiques, et les deux ont fait référence à des lecteurs de disque avec une lettre (A:, B:, etc.). L`innovation principale de MS-DOS était son système de fichiers FAT. Cette similitude rendait plus facile le port populaire de logiciel de CP/M comme WordStar et dBase. Cependant, le concept de CP/M de zones d`utilisateur distinctes pour les fichiers sur le même disque n`a jamais été porté à MS-DOS. Depuis MS-DOS avait accès à plus de mémoire (que peu de PC IBM ont été vendus avec moins de 64 Ko de mémoire, tandis que CP/M pourrait fonctionner en 16 Ko si nécessaire), plus de commandes ont été intégrées dans le shell de ligne de commande, rendant MS-DOS un peu plus rapide et plus facile à utiliser sur les ordinateurs à base de disquettes.

Bien que cette étude pointe vers des résultats prometteurs pour les patients adultes AVC, cette information ne peut pas être généralisée pour les personnes atteintes de CP, et doit également être étudiée plus loin (et les résultats répétés) pour qu`il soit considéré comme un traitement viable pour les adultes qui ont eu des AVC . Alors que les adultes qui ont un AVC éprouvent une perte de fonction, les personnes ayant le CP dans la plupart des cas n`ont jamais eu certaines fonctions (ou les ont perdues tôt dans la vie). En raison de cette différence, nous ne savons pas encore comment les gens avec CP peuvent ou peuvent ne pas réagir différemment dans une étude comme celle-ci. Cependant, le potentiel ici est passionnant! Une étude comme celle-ci stimulera les recherches supplémentaires sur le HBOT et le CP. Les chercheurs de cette étude ont conclu que le traitement par HBOT a induit la neuroplasticité chez les patients AVC qui, autrement, avaient atteint un état stable où ils n`allaient pas améliorer leur fonction motrice. Le Dr Svetlana Masgutova a commencé à étudier la fonction des réflexes après avoir réussi à aider les enfants traumatisés en utilisant l`information d`une méthode appelée “Brain Gym”. Brain Gym se concentre sur l`intégration des réflexes précoces pour aider les enfants qui sont atypiques dans le développement. L`exploration des réflexes, du cerveau et de l`apprentissage de Masgutova l`a amenée à développer le programme de Masgutova Neurosensorimotor réflexe Integration (MNRI) qu`elle enseigne à l`Université de Pologne et dans des cours privés aux États-Unis et dans d`autres pays.